Bretagne

Block’Out Rennes

Block Out de Rennes
Ecrit par Cath

Le Block Out de Rennes est ouvert ! Pourquoi c’est génial ? Parce que c’est le block out, et qu’on y est bien ! Na.

Block Out à Rennes

Crédit image https://www.facebook.com/AlineDessine/

Le Block Out à Rennes c’est une salle d’escalade en intérieur… et un peu plus que ça.

J’ai découvert le Block’Out à Cergy, quand j’étais encore une « Francilienne ». Au début plutôt frileuse à l’idée d’être enfermée avec un tas de grimpeurs bien plus expérimentés que moi, j’ai vite été séduite par cette ambiance très « familiale » et bon enfant. Amour et moi avons donc pris des abonnements mensuels pour y aller régulièrement après le boulot. Nous y avons rencontré un tas de personnes sympathiques.

Nous n’étions qu’au début de notre apprentissage mais certain membre de la salle ne s’arrêtaient pas à ça. Je me souviens de ce type dont je n’ai jamais connu le nom. Il m’avait vue essayer un jump sur un décapsuleur (Mouvement qui consiste à aller chercher une prise éloignée en tirant avec les bras et en poussant avec les pieds de façon à décoller de la paroi, au moins les pieds, et à monter pour aller chercher la prise éloignée voulue. La prise n’est pas accessible sans décoller de la paroi). Évidement j’étais en fin de séance, avec déjà quelques grimpettes dans les bras, du coup j’ai fini 3 m plus bas sur le séant. C’est alors qu’est entré en piste mon inconnu, qui me dit « ré-essaie, pousse plus sur tes jambes vers le haut ».

Sur le coup, à moitié vexée qu’on m’ait observé me rétamer, je me suis demandé de quoi il se mêlait ! Mais, j’ai ré-essayé, encore et encore, toujours avec ce gars qui me disait d’y retourner. A un moment, je n’en pouvais vraiment plus, et pour être honnête, j’en avais marre. Persuadée que je n’y arriverait jamais j’ai juste baissé les bras et suis tombée une fois de plus. Arrivée en bas il me lâche un « non mais là, t’y crois plus, ça ce voit. Tu laisses tomber ? ».

Toute énervée et à deux doigts de lui en coller une, je me suis remise en selle. J’ai tiré sur mes bras, poussé sur mes jambes, regardé d’un air mauvais la prise que je ciblais depuis 15min, et oh miracle, je l’ai attrapé ! J’ai donc continué mon parcours vraiment heureuse et plutôt fière de moi ! Je l’aurai embrassé ce type qui passait par là.

C’est ça que j’aime dans l’ambiance Block Out, t’y vas pour voir, et t’en ressors super motivé. Ce n’est pas comme courir après un ballon ou soulever de la fonte, là, tu vises toujours le haut, et c’est facile de voir si oui ou non tu atteints ton objectif. Il n’y a pas de « bon boulot, mais tu feras mieux la prochaine fois », c’est juste un objectif, et soit tu y arrives, soit tu recommences.

Et puis, il y a cette liberté de mouvement qu’on a pas en tant que débutant en escalade traditionnelle, en bloc on n’est pas assuré, pas de corde, pas de partenaire pour la tenir en bas, si on loupe une prise, on tombe 4 ou 5m plus bas sur de gros tapis. Ce n’est pas sans risque, j’ai d’ailleurs du me casser le petit orteil depuis que j’ai repris, mais c’est ce qui pousse à se surpasser. Quand les jambes et les bras flageolent, pas question de dire, « je lâche tout » parce que sinon on ramasse ses dents sur la paroi. Non là il faut tenir, et en plus il faudra redescendre.

Tout ça pour vous dire qu’une salle de Bloc s’est ouverte dans la banlieue de Rennes, dans la ZI sud Est. Avant même l’ouverture on était déjà inscrit et ça fait un bien fou de pouvoir de nouveau grimper. Malgré 4 ans sans escalade je ne ressens pas de pression, il y a les très bons, on les regarde pour apprendre, et les tous débutants qu’on peut guider si ils le veulent. Dans tous les cas l’ambiance et bonne, la bouffe aussi parce que le Bloc Out à Rennes c’est aussi un resto et comme d’habitude, un sauna pour les fins de séances d’escalade difficiles !

Un grand merci à l’équipe d’avoir choisi de s’installer à Rennes !

Contact du Block Out à Rennes

1 rue Bray, 35510 Cesson-Sevigné
02 30 96 40 20
cyril.virly@blockout.fr
http://www.blockout.fr/bo-rennes
Le block Out à Rennes est ouvert du lundi au vendredi de 11:00 à 23:00 et les samedi et dimanche de 09:00 à 21:00

A propos de l'auteur

Cath

Écrire, c'est mettre à plat le bordel qu'on a dans la tête. Depuis qu'on a quitté Paris pour la Bretagne, du bordel il y en a dans ma tête !

2 Commentaires

  • Tu me fait penser, toi a ton permis moto et moi mon permis voiture, car quand je l’ai passé a mes 18 ans aucune femme ne conduisais et j’étais fière d’être une fille car il y vais peu de fille qui voulait conduire ( A mes 14 ans je me suis dis que dès 18 ans je passais mon permis) Quand le moniteur AUTO ECOLE est venu au LYCEE et ma demandez de prendre le volant je lui est dit que je ne savais pas conduire  » »’il m’a dit ….on est LA pour ça,,,,, QUE de beaux souvenir Je te comprends (pour la moto) c’était votre premier bébé

Laissez un commentaire