Loisirs créatifs

Petites choses qui font qu’on se sent bien chez soit

Ce week-end j’ai retrouvé ma pote de bricolage inutile mais tellement glorifiant, j’ai nommé : ma belle-mère !

J’ai effectivement, la chance de m’entendre avec ma belle-mère… et comble du bonheur, ma belle-mère s’entend avec ma mère. Ceci n’est peut-être qu’un euphémisme dans le sens où mes parents et mes beaux-parents s’entendent à tel point qu’ils s’organisent des week-end sans nous…

Parfois je me demande si Amour et moi on se séparait… Resteraient-ils copains comme cochons malgré tout ? Non que la séparation soit envisagée sérieusement tellement Amour et moi même nageons en plein bonheur. Bonheur boosté par l’absence de dispute dû probablement à la quantité de travail qui ne nous laisse guerre de temps pour ces conneries !

Bref, Belle-Maman était dans la place, alors forcement, j’ai lâchement abandonné les hommes occupés à creuser des trous partout pour faire enfin l’enclos qui protègera nos poules et poussins des vilains (mais trop beaux !) renards.

Donc au lieux de jouer de la tarière nous avons sortie nos pinceaux et nos cerveaux créatifs.

Je vous laisse profiter du résultat :

Et, l’œuvre ultime de ces quelques jours fût :

Petites choses qui font qu'on se sent bien chez soit

La boite aux lettres ! Offerte justement par Belle-Maman, j’avoue que je séchais un peu pour la placer. La coller au bout d’un poteau, ça n’allait pas, et la fixer sur la maison aurait obligé la factrice à sortir de sa voiture ou à rouler sur ma pelouse (hahaha… pelouse, traduisez par broussailles en tout genre).

L’idée est née en faisant le tour du jardin au milieu duquel trône un château pour spectacle de marionnette. Château qui va prochainement passé dans le domaine historique dans la catégorie « ruine détruite pour le plaisir visuel des proprios ! ».

chateau-marionette

Lorgnant la porte, dernier vestige tenant encore à peu près droit sur le bâtiment, nous nous sommes regardé… J’ai détallé pour récupérer la boite aux lettres ainsi que la visseuse et après un bref, mais concluant, essai, nous étions en train de démonter l’affaire tout en priant une quelconque divinité que le tout ne cède pas sous mon poids.

Le reste du montage s’est fait par la force des choses, nous voulions graver les M et Mme, mais les lettres ne s’imbriquaient pas bien. Puis, l’idée de l’ardoise (omniprésente sur ce terrain) s’est imposée naturellement. Le calque ne fonctionnant pas et la craie n’adhérant pas nous avons opté pour de la peinture recouverte de vitrificateur. A voir si le tout tient dans le temps…

PS : Je vous rassure, notre nom n’est pas d’Amour et nous n’habitons pas vraiment au Paradis (quoi que…) C’est juste une retouche d’image pour garder un brin d’anonymat !

Nous avons aussi, enfin, peint ma petite boite à œuf qui jusque là était couleur pin… un peu tristoune.

Résultat :

boite-à-oeufs

A propos de l'auteur

Cath

Écrire, c'est mettre à plat le bordel qu'on a dans la tête. Depuis qu'on a quitté Paris pour la Bretagne, du bordel il y en a dans ma tête !

5 Commentaires

  • C’est beau tous ça, on voit le travail de nos femmes artistes, mais on ne voit pas le dur travail des hommes qui n’ont pas eu le temps de faire dans l’artistique.
    Dommage!

  • Ouai ouai bah moi aussi j’ai trop bricolé ce weekend d’abord !!
    même que j’ai fais tout plein de choses pas utiles aussi, comme dormir ou manger des gateaux ou bien meme caliner Helios 😀

    Sinon pour etre sérieux c’est pas mal tout ca, si j’etais quelqu’un de gentil je dirais presque que c’est jolie 😛

Laissez un commentaire