Vie de Maman

Le lit au sol de Montessori, retour d’expérience

Enfant et lit au sol
Ecrit par Cath

Lit au sol Montessori, mon avis : Retour d’expérience après 5 mois d’utilisation.

Je vous ai parlé de mon lit au sol, inspiration Montessori, installé dans la chambre de mon bébé à ses 11 mois. Voici mon avis sur le sujet maintenant qu’on l’a bien testé. Les avantages et les inconvénients. Il me semblait important de faire le bilan de ce lit au sol après avoir vécu les périodes tranquilles mais aussi celles où Little J a fait ses dents, ou a été malade.

Et en bonus, plus bas dans l’article je vous livre ma solution pour trouver un moyen de couvrir bébé dans un lit au sol sans utiliser de turbulette classique !

Mon avis : Les inconvénients du lit au sol pour bébé

Le principal inconvénient du lit Montessori est, selon moi, qu’il empêche de poser l’enfant dans son lit « en sécurité » et de l’y laisser le temps qu’il (qu’on) se calme. Avec le lit au sol il va falloir calmer le petit avant de le coucher et le laisser trouver son sommeil.

Le lit au sol impose de protéger l’espace entier de sa chambre (et dans notre cas, de notre chambre et de notre salle d’eau), c’est à dire qu’on fait confiance au marmot un minimum pour ne pas ouvrir tous les placards et répandre vêtements et chaussettes partout dans la pièce. Ca vaut aussi pour les jouets de taille un peu limite qu’on sortira de la chambre afin d’éviter que l’enfant ne s’entruche.

Si pour moi, le lit au sol est une vrai bonne idée, certaines familles en connaissent les vices. En effet, parfois il est conseillé de choisir un matelas en 140 pour que l’enfant ai moins de risque de tomber. Mais certaines mamans trouvent cet espace très confortable pour rester près de leur bébé le temps qu’ils s’endorment, ce que, vous en conviendrez, on a moins tendance à faire dans un lit à barreau ! Le problème c’est que cette facilité appelle parfois à une habitude un peu lourde au moment du couché. A mon sens, si vous laissez votre enfant dans un lit sans barreaux, ce n’est pas pour le veiller jusqu’à ce que ses paupières se ferment afin de vous assurer qu’il ne se relève pas ! Sinon vous allez y laisser vos soirées. Il va falloir apprendre à lui faire confiance…

Enfin, introduit un peu tard, le lit au sol pour bébé demande un certain apprentissage. L’enfant a enfin la possibilité de sortir de ce lit qui l’enfermait jusque là… alors oui, les premiers temps votre rejeton peut se faire la belle dès votre dos tourné. Mais ce n’est qu’une question de patience.

Mon avis : Les avantages du lit au sol pour bébé

L’avantage du lit au sol pour bébé, c’est l’autonomie que ça lui accorde. Il est 20h, c’est l’heure de dormir selon vous certes, mais pas forcement selon lui… le lit au sol permet à l’enfant de se détendre tranquillement dans sa chambre avant de retrouver le chemin du lit, paisiblement.

L’autre avantage du lit au sol c’est les matins où mon petit vient au pied de notre lit dans l’attente je le fasse grimper pour un câlin. Commencer la journée par 5min de câlin et de rire c’est un vrai bonheur !

Par ailleurs, et bien que plus haut je vous mettais en garde sur la facilité à dormir avec son bébé qu’implique le lit au sol, il faut quand même se dire que c’est bien pratiques les nuits difficiles où bébé est malade. Il m’est arrivé une ou deux fois de me poser dans son lit pour l’apaiser le temps qu’il s’endorme pendant un gros rhume. L’avantage du lit au sol, c’est qu’une fois endormi, vous pouvez retourner dans votre propre lit sans trop de heurt.

Aménagement nécessaire au lit au sol pour bébé

On en a déjà parlé, installer un lit au sol pour bébé implique de sécuriser la zone, la chambre, l’escalier proche, les prises… L’enfant a libre accès à tout ce qui l’entoure alors à vous d’être vigilent.

Quel lit au sol choisir

Entre les lits cabanes, les matelas simplement mis au sol ou les jolies bricolages maison, comment choisir son lit au sol ?

Perso, il était inconcevable d’acheter quelque chose de tout fait. Et poser un matelas au sol tout simplement m’a vite ramené à la triste réalité : L’enfant bouge dans son sommeil et tombe du matelas. Donc j’ai pris ma ponceuse, quelques planches, 6 ou 7 lattes d’un vieux lit et mes outils de bricolage pour fabriquer moi même le lit au sol de mon fils. C’était très gratifiant de lui fabriquer son lit bébé… je songe même à passer une annonce pour proposer d’en faire à la demande pour les gens (si ça vous intéresse, laissez un commentaire, j’étudierai la demande).

Et si bébé tombe du lit ?

J’ai ajouté un gros nounours du côté où le lit au sol donne sur le reste de la chambre, quand j’ai écrit mon premier article je vous disais que Little Jack n’avait pas encore tenté de se faire la malle par les côtés les plus haut du cadre de lit. Évidement, le soir même il le faisait. Il a eu une longue période pendant laquelle il ne sortait presqu’exclusivement par là… il rampait sur le ventre, la tête touchait le nounours et il poussait avec ses pieds pour sortir. Peu orthodoxe certes, mais efficace et le doudou empêche les bobos.
Dans l’autre sens, pour rentrer dans le lit, si Little J n’était pas trop fatigué il procédait de la même façon pour « monter » dans le lit. Et c’était à chaque fois la grosse poilade façon vieux saumon échoué. Depuis 1 mois cependant, il monte et descend correctement.

Finalement, l’important c’est de faire confiance à son enfant, il est capable d’à peu près tout… le tout est de sécuriser l’espace en attendant qu’il gère les cascades. Parce que, honnêtement, Little J a la tête dure, et j’aurai pu tenter éternellement de lui expliquer qu’il est dangereux de sortir par les bords du lit, il aurait quand même essayer.

J’ai enfin trouvé réponse à ma question dans l’article sur l’installation de mon lit au sol, comment trouver une alternative à la turbulette pour que bébé puisse marcher à la sortie de son lit sans avoir froid ou tomber :

L’alternative à la turbulette : Le sur-pyjama ou la turbulette à jambes !!!

J’ai mis un temps fou à trouver le sur-pyjama idéal alors essayons de vous faire gagner du temps.

Soyons pragmatique, les sur-pyjamas de certains sites internet spécialisés sont très mignons (kimono…) mais affreusement chère ! 50€ la turbulette à jambe qu’il ne portera pas plus de 6 mois faut pas déconner!

Je suis donc allée dans des magasins pas chère comme Kiabi, Gémo et compagnie, là j’ai trouvé des surjamas  à un prix abordable. Sauf qu’à mon avis le designeur n’a jamais eu à dormir avec, parce que la capuche sur un pyjama ça ne me semble très inconfortable, et dangereux pour les plus petits. Alors oui c’est mignon, le sur-pyjama en forme de lion avec la queue et la crinière mais j’ai résisté aux chants des sirènes du marketing et j’ai fièrement passé mon chemin.

Enfin je me suis réfugiée sur le site d’Amazon, site que je n’utilise qu’après avoir épuiser toutes autres ressources pour une histoire de bonne conscience. Et voilà, au japon j’ai trouvé mon bonheur ! Une turbulette avec des jambes ! Seule bémol, pas de pied à ce sur-pyjama, qu’à cela ne tienne, Little J dormira avec des chaussettes !

Allez, je suis sympa, je vous file les liens (Marina, c’est cadeau 😉 ) :

Les trois surjamas ont des bras amovibles, je les retire systématiquement. Côté taille, Little J a 16 mois et la taille L hauteur 60-95cm lui va très bien. L’avantage aussi de ce format de sac de couchage pour enfant c’est que la taille couvre un grand éventail de mois

Est-ce que bébé va dormir par terre ?

bébé dort à côté du lit au sol

Oui… ça peut arriver que bébé dorme par terre.

La question est légitime, avec un lit au sol, le bébé peut se déplacer allègrement dans sa chambre et dormir par terre occasionnellement. A la maison c’est arrivé quelques fois que Little J s’endorme par terre. La première fois je pense qu’il n’a pas su retrouver son lit, mais les fois suivante, c’était assez volontaire selon moi. Il sortait son doudou (qui est une grosse bouillotte en forme d’éléphant) de son lit pour aller un peu plus loin s’endormir blotti dessus. Quand nous montions nous coucher nous le reposions dans son lit avec un petit câlin, il n’a jamais semblé perdu ou malheureux. A mon avis, il teste simplement sa liberté ! Mais depuis un mois maintenant il ne tente plus ce genre d’expérience.

Conclusion : Mon avis sur le lit au sol Montessori

Perso, je suis conquise. Le rituel du couchage avec le lit au sol consiste à lui mettre sa turbulette à jambe et à lui dire d’aller prendre sa tétine et son doudou dans son lit. On vient lui faire un petit bisous et il se pose tranquillement en attendant le sommeil.

Pour le coup, je n’ai vraiment aucun problème à le coucher, il lui arrive même de demander à monter dans sa chambre, et au bout de quelques minutes on n’entend plus rien, il s’est couché et s’est endormi tout seul dans son lit au sol. Que demander de plus…

Il se trouve que j’ai lu pas mal d’autres témoignage sur le lit au sol pour bébé, et tous ne sont pas aussi rose que le mien, alors et vous ? Vous avez essayé ? Comment ça s’est passé ?

A propos de l'auteur

Cath

On dit qu'écrire, c'est mettre à plat le bordel qu'on a dans la tête. Perso, depuis qu'on a quitté Paris pour la Bretagne, du bordel, il y en a dans ma tête !

1 commentaire

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.