Bretagne

L’épilation au laser – test, 2 ans après

Ecrit par Cath

Voilà deux ans maintenant que j’ai décidé de me faire épiler au laser au centre Hylode de Rennes, les demis jambes, les aisselles et le maillot. Faisons un petit résumé de la situation voulez-vous.

J’ai respecté les conseilles du dermato, j’ai rasé les parties à épiler tous les deux jours après la reprise de la repousse. Mais je dois dire que pendant quelques semaines après chaque séance, c’était le pied, je n’avais plus de poil, ils ne repoussaient pas pendant au moins deux semaines. De mémoire, je n’ai jamais eu cette chance, de mon côté, j’avais plutôt la jambe rugueuse trois jours après l’épilation jusque là !

J’ai eu l’occasion de faire 3 séances avant de tomber enceinte et d’être contrainte d’arrêter.

  • Le 3 novembre 2015
  • Le 3 janvier 2016
  • Le 30 mars 2016

Côté maillot, on est quasiment sur un perfect, je pense qu’une dernière séance pourrait suffire, idem pour les aisselles. Par contre, et bien que ce soit le plus gros du chantier, les poils de mes jambes sont encore présents. Attention, on a bien divisé par 5 la quantité de poil, mais quand même, il en reste, surtout sous les genoux. Par contre, il me semble qu’ils sont moins vaillants, ils poussent moins vite, c’est déjà ça de gagné.

En même temps, on m’avait annoncé entre 4 et 8 séances… je devrais déjà m’estimer heureuse.

Il va falloir que je reprenne, sinon c’est vraiment trop bête d’avoir déjà dépensé 3 fois 320 € pour un résultat approximatif sur les jambes. Je pense que je referai peut-être seulement les jambes dans un premier temps, et quand je verrai que tout est presque parti je repasserai un coup sur les aisselles et le maillot.

Par contre, petit conseil, même si la dame du centre laser de Rennes vous donne un rdv pour la séance prochaine en estimant le temps de repousse de vos poils, n’hésitez pas à décaler si vous voyez que tout n’a pas encore poussé ! Entre les deux premières séances j’ai laissé passer 2 mois, mais c’était insuffisant selon moi, donc la fois d’après j’ai grappiller un mois de plus et là, mes poils étaient beaucoup plus présents. En plus, ça permet de retrouver le tracé du maillot par exemple, sinon ils ont tendance à toujours faire plus fin, et forcement, avec une séance de décalage à chaque fois ce n’est jamais vraiment nickel. Alors que si vous attendez que ça repousse bien, vous avez vraiment le « pochoir » de près.

Pour conclure, j’ai tout de même un regret au niveau de mes cuisses, comme je vous le disais, elles sont couvertes de poils « intermédiaire », non retirable au laser. Si au début j’ai pensé que ça irait, je dois avouer que je me sens très bête quand j’ai les mollets soyeux et les cuisses velues ! Je vais peut-être essayer de trouver une solution… Mais pour cela il faut avoir des sous à dépenser ! Et avec le petit qui est arrivé, les travaux qui continue et le temps qu’on a du mal à rattraper, bah je sais pour pour quand ce sera !

En attendant je continue de chanter cette chanson :

Moi j’ai du poil aux pattes
Et quand je m’ennuie
Je m’en fais des nattes !

A propos de l'auteur

Cath

On dit qu'écrire, c'est mettre à plat le bordel qu'on a dans la tête. Perso, depuis qu'on a quitté Paris pour la Bretagne, du bordel, il y en a dans ma tête !

Laissez un commentaire